• Home
  • Comment savoir si on est amoureux : les signes qui ne trompent pas

Comment savoir si on est amoureux : les signes qui ne trompent pas

Que vous soyez un homme ou une femme, l’amour est un sentiment universel mais qui ne se manifeste pas toujours de la même façon, et ce indépendamment du genre. Il y a des personnes plus ou moins sensibles, d’autres qui vont le ressentir davantage physiquement, tandis que d’autres encore seront grignotées par le stress.

Il y a également des personnes qui ne savent pas reconnaître les symptômes de l’amour, d’autant plus qu’ils sont parfois hors de contrôle. C’est pourquoi on vous explique ce que c’est d’être amoureux, comment savoir si on l’est et comment ça se manifeste sur tous les plans pour reconnaître les signes qui ne trompent pas !

couple joyeux et complice

Qu’est-ce que c’est d’être amoureux ?

L’amour est un sentiment complexe et merveilleux qui peut être à double tranchant si les sentiments ne sont pas partagés. C’est aussi un sentiment tellement bouleversant qu’il peut apporter le plus grand des bonheurs comme faire sombrer dans la tristesse. Il y a des gens prêts à tout par amour, si bien que ce sentiment peut être dangereux dans « de mauvaises mains ».

Mais dans le cadre d’une relation totalement saine, l’amour prend une place immense, si bien qu’on en perd parfois le sens des réalités. Si certains arrivent à garder leur sang froid, d’autres disjonctent totalement : attitude niaise, démonstrations d’affection en public, excitation constante, jalousie et possessivité, etc.

Le problème de l’amour, c’est que la demi-mesure n’existe pas car il s’agit d’un sentiment extrême où les concernés ont ce besoin de s’investir intégralement pour l’autre. Attention cependant à bien différencier l’amour progressif et le coup de foudre.

Différencier « tomber amoureux » et « coup de foudre »

Ce sont deux termes un peu différents car ils ne sont pas ressentis de la même manière. En effet, le coup de foudre porte bien son nom car le sentiment qui y est lié nous tombe dessus… comme un coup de foudre, sans que l’on s’y attende. Et à partir de là c’est un véritable déferlement, un tsunami dans notre tête mais aussi notre corps : on se retrouve transportés pour le moindre détail.

couple s'embrassant le front

Lors d’un coup de foudre, on a tendance à sentir son cœur se rompre à chaque fois que l’on aperçoit la personne ciblée, car il s’agit d’un sentiment passionnel. Et la passion qui nous envahit est donc tellement forte qu’elle en est presque borderline, mais cela veut aussi dire que le coup de foudre peut partir aussi vite qu’il est arrivé.

Tomber amoureux, en revanche, peut prendre plus de temps. Il arrive même que l’on tombe amoureux d’un ami alors que ça fait 10 ans qu’on se connaît. Parfois on tombe dans la Friend Zone, parfois ça marche. C’est un sentiment fort et solide qui se construit progressivement à mesure que l’on connaît une personne, mais qui peut être impossible. L’amour choisit ses cibles aléatoirement, mais lorsqu’il s’insère alors il est tenace. Tandis que le coup de foudre peut être éphémère, et c’est pourquoi il ne faut pas confondre les deux.

Les symptômes de l’amour

L’amour se manifeste de bien des façons, présentant même des symptômes à l’image de « la maladie de l’amour ». Cela peut être physique comme psychologique : vous avez certainement déjà entendu parler des fameux « papillons dans le ventre » ou du « cœur qui bat à tout rompre » ? Ce sont des sensations qui peuvent être très agréables comme dérangeantes selon la fréquence et l’intensité.

Parfois, les jeunes hommes ne comprennent pas bien ce qui leur arrive au point de se demander s’ils ne sont pas malades. Il est d’ailleurs fort probable que des personnes ne soient jamais tombées amoureuses de leur vie jusqu’au jour où tout bascule. Si elles n’ont jamais ressenti ce sentiment auparavant, elles peuvent vite se sentir perdues et chamboulées par cette vague de chaleur persistante et ces pensées incessantes.

Les jeunes femmes quant à elles sont en général plus facilement habituées, mais aussi plus fragiles et plus susceptibles d’être contrôlées par l’amour. Car tout sentiment peut être dompté en y mettant du sien, mais parfois le sentiment est si fort ou si bon que l’on se laisse transporter.

couple joyeux

Les manifestations physiques

Commençons d’ailleurs par parler de ces « papillons dans le ventre ». C’est une jolie expression très poétique pour parler de l’effet sensationnel d’être amoureux. Au départ discrets, ces papillonnements se développent à mesure que l’on fréquente cette personne qui les provoque. La science pense qu’il peut s’agir d’une libération d’adrénaline, faisant circuler le sang du ventre aux muscles, et provoquant ainsi cette sensation si singulière.

Bien sûr ce n’est pas la seule manifestation physique : lorsque l’on tombe amoureux, on passe par toutes sortes de symptômes, comme le cœur qui bat la chamade. Quand vous l’apercevez, quand vous recevez un message de sa part, quand cette personne vous téléphone, quand vous la voyez enfin… Si bien que vous n’excluez pas la possibilité d’une crise cardiaque à force.

Sexuellement, votre corps est au bord de ébullition et votre libido est boostée au point de battre des record. Mais il est également possible de ressentir une nervosité accrue et d’en subir les conséquences comme les mains moites, qui tremblent, la vue trouble, l’estomac ou la gorge nouée, etc. Certaines personnes n’arrivent d’ailleurs plus à s’alimenter.

Enfin, vous vous mettez de nouveau à prendre soin de vous : pas question de laisser un poil dépasser, on ressort le vernis et le maquillage pour mesdames et les crèmes de soin ainsi que la tondeuse pour messieurs. On fait attention à soi, on mange mieux pour ne pas passer pour un goinfre, on fait mine d’être quelqu’un de très soigneux alors que deux jours avant tout était en vrac dans la maison… Bref, l’amour prend le contrôle de vôtre corps !

femme dans un champ prend la main

La torture psychologique

Mais c’est surtout psychologiquement que l’amour fait le plus de bruit, voire de dégâts. Votre esprit est déjà obnubilé par cette personne, qui hante littéralement vos nuits mais aussi vos jours puisque vous vous surprenez à rêver de cette personne en pleine journée. Vous voyez d’ailleurs la vie en rose depuis car plus rien n’a d’impact sur vous et toutes les choses négatives se sont envolées.

Vos proches en ont marre de vous entendre parler de lui ou elle à longueur de temps, mais ça ne vous impacte pas car tout ce qui compte, c’est l’énergie que ça vous donne ! D’ailleurs, vous pourriez aller n’importe où pour suivre l’élu de votre cœur, et tout quitter est une perspective qui est désormais envisageable alors qu’il était hors de question de vous éloigner de vos amis quelques temps auparavant.

Vous en arrivez parfois à un point où votre meilleur moment de la journée est celui où vous vous parlez. Vous attendez que l’autre se connecte sur Facebook, vous envoie un message ou vienne vous voir, et il faut faire attention à ne pas tomber dans ce petit cercle vicieux de la dépendance affective où seule l’autre personne peut avoir un impact positif ou négatif sur votre vie, au point d’en être responsable.

Vous idéalisez la personne que vous convoitez, à tel point que tous ses possibles défauts sont masqués, et que le reste passe après. Vos amis, votre famille, votre travail, votre passion… bref, tout passe au second plan car vous n’êtes pas capable de décrocher. Si bien que le manque commence à naître, avec les premiers sentiments négatifs.

couple amoureux

Le manque

A l’image de la drogue, ça ne s’appelle pas le manque pour rien. Parce que l’amour créé une dépendance qui peut être difficile à gérer, voire même à vivre. En général, on découvre à ce moment-là des sensations désagréables comme la jalousie et la possessivité qui prennent une place importante. Faites attention à vous octroyer des moments des liberté, tout comme l’autre doit pouvoir respirer.

Votre peur de perdre l’autre peut très bien rester tapie dans l’ombre comme grandir et prendre une place monstrueuse, si bien que vous perdez peu à peu confiance en l’autre et surtout en vous-même. La frontière entre l’amour et la dépendance affective est très étroite, au même titre que l’on dit bien « entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas ». C’est le problème avec ce sentiment qui peut nous faire sentir d’un instant à l’autre la plus heureuse des personnes comme la plus triste.

Le manque peut d’ailleurs amener à avoir un comportement compulsif, comme par exemple lui en vouloir de sortir sans vous ou de mettre trop de temps à vous répondre. Si vous en êtes à attendre des nouvelles de votre moitié sans pouvoir vivre autrement, c’est que votre relation n’est pas saine et qu’il est temps de prendre du recul sur vos sentiments amoureux.

Vous l’aurez compris, l’amour peut être merveilleux les premiers temps, soit quelques semaines, quelques mois voire tout le temps. Mais il peut aussi être dévastateur quand la maigre ligne entre l’amour et la dépendance est franchie. Il faut savoir prendre du recul, réussir à reconnaître lorsque l’on est amoureux et faire la part des choses avant de laisser vos sentiments amoureux vous submerger et vous noyer.

couple joyeux et complice

Maintenant que vous savez comment reconnaître l’amour à tous ses signes révélateurs, libre à vous de déclarer votre flamme ou de contenir ce sentiment. Faites ce qui vous semble juste, afin que vous n’ayez pas à souffrir à la fin.