• Home
  • dépendance affective : Comment s’en débarrasser ?

dépendance affective : Comment s’en débarrasser ?

Le terme de dépendance est fort car il est habituellement employé pour les personnes qui ont un problème d’addiction, notamment aux drogues, à l’alcool… Alors, pourquoi est-il aussi utilisé pour une simple question affective ? Tout simplement parce que cette dépendance se manifeste de la même manière, que le sevrage est intensément douloureux et que les conséquences sont parfois dramatiques.

Vous avez certainement déjà vu une personne comme ça dans votre vie, sans savoir quoi faire pour lui venir en aide. Peut-être avez-vous vous-même été affecté par cette dépendance, ou peut-être avez-vous même subi les conséquences de ce problème en étant en couple avec une personne qui plaçait littéralement sa vie et tous ses états entre vos mains.

seringue avec des coeurs dépendance affective

Il est important de savoir mettre des mots sur ce mal pour le comprendre, et ainsi trouver ses causes. Voyons comment repérer les personnes dépendantes et prévenir les conséquences pour enfin en venir à bout. Cela demande un énorme travail sur soi-même, mais le reconnaître est le premier pas vers la guérison et le bonheur.

La dépendance affective, c’est quoi ?

On pourrait résumer ceci par « dépendre de l’autre », mais l’explication est un peu plus vaste que cela. Il s’agit avant tout d’un état où l’on dépend de l’autre pour aller bien ou mal. Selon sa situation, sa présence ou son absence, son humeur va influer directement sur le bien-être et le bonheur de la personne dépendante.

C’est une dépendance qui empêche notamment la prise de décision, l’autonomie, l’indépendance, et qui agit directement sur le stress, l’humour et les émotions en général. En découle des comportements abusifs, bipolaires, ainsi qu’une soumission accrue à l’autre.

Si au départ elle est vue comme une dévotion admirable ou une loyauté sans faille, la dépendance peut mettre en péril une relation entre deux personnes ainsi que la personne elle-même dépendante puisqu’elle se montre comme quelque chose de fragile et malléable. Les personnes manipulatrices pourraient par ailleurs en profiter pour se servir d’elles.

Cadenas de couple amour

La dépendance affective, ou encore trouble de la personnalité dépendante, touche principalement les couples mais il est tout-à-fait possible de devenir dépendant d’un parent, d’un ami cher, d’un proche quelconque ou même d’un supérieur hiérarchique, même si c’est plus rare. Et si certains la supportent ou en profitent, d’autres vivent un enfer. C’est pourquoi il est important d’en déterminer les causes.

Quelles sont les diverses causes de la dépendance affective ?

Ce n’est évidemment pas génétique puisqu’il s’agit d’une condition psychologique (qui pourrait être psychiatre si elle était reconnue comme un trouble par les médecins) qui résulte d’un seul et unique fait : l’estime de soi. Donc les parents et l’environnement sont les premiers facteurs de cette dépendance affective. Et de ces deux exemples, de plusieurs causes potentielles sont observées.

Il peut s’agir de mimétisme, dans le cas où un parent ou un ami est lui-même dépendant affectif et dont on prend l’exemple inconsciemment. Cela peut aussi être à cause d’une enfance difficile : un physique ou un comportement moqué par les autres, des parents trop stricts, des histoires de trahison ou de coups en douce. Dans tous les cas, la finalité est la même : votre estime de soi est pauvre.

Car ce qui différencie les personnes dépendantes des autres, c’est cette petite chose au premier abord futile et pourtant indispensable. Si vous vous aimez, que vous êtes fier ou confiant, alors vous ne dépendrez jamais de personne car vous savez ce que vous valez et vous savez que vous n’avez besoin de personne pour prouver qui vous êtes.

femme seule contre un mur jambes repliées

En revanche, si vous vous détestez… Alors votre image est si négative que la ou les personnes qui vous portent de l’intérêt vous semblent indispensables pour évoluer, voire pour vivre. Vous avez besoin de leur regard et de leur amour pour vous donner de la valeur, car vous pensez que sans ceux-ci vous n’avez aucune valeur, que vous ne valez rien.

Vous devenez ainsi persuadé que cette personne qui vous porte de l’intérêt est la seule possible puisque vous n’avez pas assez de qualités pour attirer les autres. Et c’est ainsi que naît la dépendance : une illusion où l’autre devient vital car pour être aimé vous irez jusqu’à vous oublier, vous négliger. Si cette personne s’avère être un manipulateur, alors il profitera de vous et de vos faiblesses.

Quelles sont les signes d’une personne dépendante affectivement ?

Pour commencer, puisqu’une personne en dépendance affective ne s’aime pas et a la sensation de ne pas pouvoir être aimée, elle est extrêmement sensible aux réflexions en tous genres. Les compliments et les attentions la gênent au point qu’elle les refuse car elle pense ne pas les mériter. Quant aux jugements et autres arguments négatifs, elle en souffrira soit énormément et les acceptera en façade, toujours dans cette optique de mérite.

La personne dépendante se sent rapidement exclue, a peur d’être rejetée et fuit les conflits. C’est pour cette raison qu’elle se met dans une position de soumission où elle esquive tout désaccord avec l’autre personne. Au même titre qu’elle ne peut rien entreprendre d’elle-même sans avis de la personne à laquelle elle s’enchaîne. Elle a besoin de compter sur les autres pour assumer sa vie ainsi que ses responsabilités et a beaucoup de mal à faire les choses par elle-même.

couple dépendance affective femme

La culpabilité est aussi un problème récurent : la personne en dépendance se sent toujours responsable de tout et s’accable de tous les malheurs. « C’est de ma faute », « je l’ai mérité », que ce soit dans le domaine privé ou non. C’est aussi pour cette raison qu’elle se sent forcée de toujours répondre aux besoins des autres, pour ne pas être la cause d’un quelconque problème contre lequel elle ne pourra pas se défendre, puisqu’elle n’imposera jamais ses limites.

Si vous vous reconnaissez dans ces signes, alors il y a de fortes chances que vous soyez quelqu’un de dépendant ou en devenir. Ce n’est pas une fin en soi, mais un problème existant qui fait souffrir les deux partis et qui peut avoir de toutes petites comme de très lourdes conséquences en fonction de la force psychologique des personnes affectées ou touchées de près ou de loin par ceci.

Quelles sont les conséquences de cette dépendance ?

Les conséquences vont dans les deux sens : c’est-à-dire que la personne dépendante et celle dont elle est dépendante vont souffrir d’une manière ou d’une autre. Dans ce dernier cas, la personne pourrait être lassée, étouffée par cette proximité, et pourrait se sentir totalement entravée. Une personne dépendante va avoir tendance à vouloir rester avec l’autre le plus possible, jusqu’à ne plus pouvoir se passer d’elle, alors il y a de fortes chances pour que sa liberté soit restreinte.

couple attaché par la dépendance affective

Quant à celle affectée par ces maux, il faut partir du principe que c’est une personne très fragile, toujours à cheval entre le bonheur absolu et le vide. En effet, si vous reliez votre bonheur à quelqu’un et donc qu’il dépend de quelqu’un, vous lui donnez la possibilité de faire votre joie mais surtout votre malheur, inconsciemment pour les bonnes personnes mais consciemment pour les pervers narcissiques.

Parmi les conséquences communes, vous vous négligez ; à force de vous oublier pour satisfaire les autres, vous ne vivez plus pour vous mais uniquement pour les autres. La culpabilité d’avoir pu faire une erreur vous ronge, vous laissez ainsi passer tous les faux pas de l’autre, jusqu’au manque de respect. Vous devenez alors malléable, influençable, en constante soumission. Et les conséquences les plus graves vont de la punition psychologique (se répéter inlassablement qu’on ne vaut rien par exemple), à la punition corporelle.

Les personnes dépendantes ont aussi tendance à mettre leurs proches à l’écart. Vous vous reconnaîtrez sûrement si vous avez coupé les ponts avec vos amis ou même votre famille, sous prétexte que l’autre suffit amplement à votre vie. Mais attention au revers, car vous pourriez finir seul. En effet, à force de dépendance vous devenez une personne possessive et envahissante qui pousse l’autre à s’éloigner. Votre bonheur se transforme peu à peu en calvaire, jusqu’au point de non retour. Si pour certains il s’agit d’une mauvaise passe, pour d’autres les conséquences sont très graves.

couple enchaîné par des menottes, dépendance affective

La dépression est une maladie qui survient très fréquemment dans ce genre de cas, et c’est pourquoi la dépendance affective n’est pas à prendre à la légère, car s’il ne s’agit à première vue que d’un excès, il peut en découler des conséquences dramatiques.

Si bien que le jour où il y a une rupture, qu’elle soit sentimentale ou amicale, tant qu’elle est affective… vous avez l’impression de vivre l’épreuve la plus dure de votre vie, car elle vous renvoie l’image de votre estime : celle d’une personne nulle, inutile, laide… Puisqu’il n’y a personne pour vous dire le contraire. Malheureusement, la rupture est le résultat logique de bien des dépendances. Alors à moins d’apprendre à oublier votre ex à la suite d’une rupture, c’est à vous de tout faire pour en finir avec cette dépendance affective ou pour aider votre prochain.

Comment en finir avec cette dépendance affective ?

Tout ne se fera pas en un jour, et rassurez-vous la finalité de tout ceci ne fera que vous rendre plus fort. Ces conseils pourraient même bien sauver votre couple, votre relation ou, plus important, vous-même. Mais c’est un travail autonome à entreprendre, et on sait que ce n’est pas facile. Il faut donc y aller petit à petit, pour éviter par ailleurs l’erreur de la relation pansement.

Si vous êtes touché par ce mal, alors commencez par vous accorder un peu de temps. Mettez quelques produits de beauté de côté, allez chez le coiffeur, prenez-vous quelques vêtements qui vous plaisent et progressivement, rebâtissez votre image jusqu’à ce que vous vous plaisiez à nouveau. Le but à long terme est de pouvoir passer devant un miroir sans baisser les yeux, pleurer, s’énerver ou vous maudire.

Faites chaque jour une liste de 5 choses positives qui vous arrivent au quotidien, et ceci ne doit en rien concerner l’autre personne. Seulement vous ! Faites de même avec ce que vous avez réussi à accomplir par vous-même jusqu’ici.

pilule de l'amour drogue dépendance affective

Même les plus petites choses sont importantes, car il faut savoir célébrer toutes les victoires. Apprenez de nouveau à prendre des décisions sans l’aide de personne. Félicitez-vous de réussir, progressivement, et n’hésitez pas à tout consigner dans un journal pour maintenir votre motivation.

Trouvez-vous une passion, un hobby, un passe-temps : peu importe ce que c’est, tant que vous pouvez y consacrer du temps. C’est important de vous accorder du temps rien qu’à vous, et qui ne soit pas dédié à un autre. Cela vous aidera à en tirer de la fierté et à vous libérer l’esprit. N’hésitez pas non à taper de temps en temps du poing sur la table : n’ayez pas peur de donner votre opinion, de dire non, de vous affirmer. Vous êtes une personne à part entière, pas une peluche.

Formulez de ce fait vos désirs, dites ce que vous avez sur le cœur et soyez sincère. Par ailleurs, attendez que l’autre vous livre également ses envies et demandez-vous si vous avez vraiment envie de les satisfaire avant de tout anticiper. Vous accorderez ainsi plus de libertés à l’autre. Ne donnez pas non plus dans le seul et unique but de recevoir. Votre relation sera de cette manière bien plus saine.

Ceci est sans doutes le plus difficile, mais ralentissez un peu sur les gestes et les mots envahissants. Ne lui faites pas un interrogatoire quand il écrit des textos ou qu’il a appelé quelqu’un, et laissez-lui un peu d’espace. Cela va de pair avec toutes les questions comme « Tu fais quoi ? », « Tu penses à quoi ? », « Est-ce que tu m’aimes encore ? », ou pire encore les phrases de ce genre : « Tu dois me trouver nulle », « Tu t’en fous de moi », « Tu seras mieux sans moi ».

Couple riant aux éclats heureux

Apprenez à ne pas pousser les autres à bout et vous seriez surpris de voir à quel point en dressant de légères distances vous autorisez l’autre à éprouver également un manque. C’est-à-dire que vous ne pourrez pas lui manquer tant que vous l’étoufferez. Débarrassez-vous de ce poison et vous vous sentirez mieux dans votre vie. C’est un long chemin à parcourir, mais le résultat en vaut la peine.